logo Du cerveau au serveur

Comment analyser une campagne de clics ?

Kpi, Roi et autres acronymes anglais magiques

Voilà un chapitre qui risque de plaire aux amis des calculs… Pour jongler avec la pyramide de conversion du web comme on le fait avec celles de la vente et du marketing direct … il faut comprendre et choisir des indicateurs clef de performance (KPI) recenser les dépenses et compter les recettes : le retour sur investissement (ROI). Vous pouvez faire les mêmes pour le social média en ajoutant des likes et des partages, bref, la mécanique est simple, le reste n’est que pratique… et à ce sujet une application en deux parties et son corrigé pour démarrer avec les principaux indicateurs et comprendre la démarche qui constituent la base du webmarketing. D’abord une courte vidéo distinguant ou rapprochant le webmarketing et le marketing, vidéo destinée à attirer la sympathie de l’internaute pour qu’il revienne ou recommande mercatech, cela peut faire partie de ce que le nomme « content marketing. »

Application intermédiaire, durée : 60 minutes

niveau de difficulté de l'exercice 3 étoiles

Analyser un site problématique et une campagne de clics, première partie.

Un antiquaire savoyard tente de développer les ventes en ligne mais les ventes en ligne ne décollent pas.
Le site marchand crée : meubles-flocfloc.com enregistre les résultats suivants.
tableau exercice
Ce que vous devez faire
Commentez les résultats ci-dessus et proposez des pistes d’amélioration.
(page d’accueil du site, notons que le site existe vraiment, seul le nom a été changé…)

Application corrigée première partie

Les photos médiocres, le design peu soigné etc. rendent le site marchand peu vendeur. Résultats, 3 internautes sur 4 quittent le site à la première page et 98% des visiteurs qui sont « restés » quittent le site sans initier un processus de conversion commandes, demandes d’infos ou autre contact intéressant.
Ces résultats très mauvais sont dus à une accumulation….
Un contenu de mauvaise qualité et des images médiocres qu’il convient de revoir pour espérer que les visiteurs aillent plus loin. Une mise en page qui ne fait absolument pas professionnel, sans « Call to Action » (appel à l’action) dans le contenu.
Un taux de rebond est généralement compris entre 40 et 60%. Ici, des records sont battus et les quelques visiteurs qui restent ne sont pas suffisamment en confiance pour initier un processus de commande ou même de contact.

Deuxième partie une campagne de clics

Pour dynamiser son commerce en ligne, meubles-flocfloc.com, le même antiquaire alloue un budget pour une campagne de clics payants. Il mise sur 2 requêtes larges avec « commodes d’époque pas chères » et avec « meubles de valeur pas chers ». L’annonce, les requêtes achetées et les premiers résultats sont indiqués ci-après.
tableau pour l'exercice

annonce google pour exercice

Ce que vous devez faire :
Pouvez-vous commenter et expliquer les résultats de la campagne et conclure sur sa rentabilité ?

Application corrigée deuxième partie

Les requêtes larges sont largement recommandées par les conseillers commerciaux humains ou dans les tutoriels. Elles apportent effectivement du trafic immédiatement mais la qualification du contact laisse à désirer ! En effet, « commodes d’époque pas chères » votre annonce sera affichée à partir de toutes les requêtes commodes pas chères et avec « meubles de valeurs pas chers », elle sera affichée à partir de toutes les requêtes du type meubles pas chers ce qui est encore pire !
Du fait le taux de clics est dans la moyenne (pour une annonce dans cette position) qui reste dans cette position car sa qualité est médiocre, mais 8% de « beaucoup » d’affichage, cela consomme vite un budget pour des internautes qui cherchent des meubles pas chers (beaucoup plus nombreux que les autres), et non des antiquités… et lorsque vous cherchez des meubles pas chers et que vous tombez sur des antiquités, même relativement pas chères, vous quittez le site immédiatement d’où le taux de rebond…
Le contenu de votre page de destination ne correspond pas aux attentes de vos visiteurs, il faut restreindre les requêtes sur des mots-clés exacts du type « commode louis XIV » etc. pour chacun des produits que l’on souhaite vendre.
Quid de la rentabilité ?
Étrangement, si la campagne est catastrophique sur les indicateurs présentés, pour se prononcer sur la rentabilité de celle-ci il nous faut savoir si le seul et unique contact transformé a abouti à quelque chose…
Si c’est une vente, il n’est pas impossible que les 900 euros dépensés aient été couverts !
Taux d’abandon
Nombre d’individus qui abandonnent un processus avant qu’il soit terminé. Il est calculé en faisant le rapport entre le nombre d’individus qui ne terminent une procédure d’achat, une procédure d’enregistrement ou qui ne vont pas jusqu’au bout d’un questionnaire, et le nombre total d’individus qui ont commencé le processus.
extrait de stat du jdn

Accédez à votre espace premium

 

Catégories de la Publication

applications webmarketing