L’identité visuelle

80% des informations reçues par un individu sont visuelles. L’identité visuelle est un élément clef dans le conseil apporté à l’annonceur. Celui-ci en change lorsque son identité devient banale, obsolète et que ses connotations sont inopportunes. L’identité visuelle est destinée à durer pour s’inscrire dans l’esprit des divers publics et son changement concerne tous les vecteurs de communication. L’identité visuelle est un ensemble de choix graphiques et symboliques, réunis sur un document nommé charte graphique.

Les éléments principaux

Les composantes de l’identité visuelle sont le logo (parole écrite), fil conducteur de l’histoire que l’on veut développer. Le concept, une source, une référence de la création et un support de la communication. Les mots, les signes et les images sont des objets choisis pour traduire le caractère et les valeurs auxquelles l’annonceur veut prétendre.

Le mythe et la réalité

Le « capital marque » est notamment constitué de sa notoriété, des qualités que les acheteurs lui attribuent et des associations d’idées qu’elle suscite. Cela signifie peu pour une PME, par contre la marque est un actif (immobilisation incorporelle) qui peut prendre une valeur financière colossale pour les multinationales. Ainsi, l’identité visuelle d’un géant comme Coca contribue fortement aux dizaines de milliards de dollars que vaut la marque.

Le coût de mise en place

Le coût d’une identité visuelle dépend directement de la dimension de l’entreprise. Les honoraires des concepteurs, graphistes etc. sont très variables en fonction de leur notoriété. Ces coûts doivent également inclure la prise en compte du droit d’auteur et les frais techniques engendrés par les changements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *